FORMATION SOIGNER A DOMICILE LES PATIENTS EN FIN DE VIE – 1ER NIVEAU 2017-07-05T11:44:34+00:00

FORMATION SOIGNER A DOMICILE LES PATIENTS EN FIN DE VIE – 1ER NIVEAU

En quoi les médecins généralistes sont-ils concernés par le sujet ?

Les généralistes qui le souhaitent peuvent acquérir les moyens et les compétences pour prendre leur place dans l’équipe pluridisciplinaire qui accompagne le patient et sa famille dans cette fin de vie, en acquérant notamment une formation de base sur :

  • L’utilisation plus large et adaptée de toute la gamme d’antalgiques en particulier morphiniques et de leurs utilisations au domicile.
  • La notion de démarche palliative : stratégie décisionnelle prenant en compte le respect du désir du patient et de la famille, le confort du patient, sa qualité de vie et les exigences éthiques.
  • L’approche psychologique du malade en fin de vie et de sa famille
  • Le développement d’un travail en équipe pluridisciplinaire et de moyens de communication entre les soignants.
Les objectifs de formation général et intermédiaires

Pratiquer la prise en charge à domicile du patient en situation palliative et son entourage :

  • Construire le soulagement de la douleur aiguë et chronique en soins palliatifs à domicile
  • Déterminer les moyens de la prise en charge des autres symptômes et signes d’inconfort
  • Expérimenter la coordination des différents intervenants afin d’apporter une réponse appropriée à l’évolution de la situation de soins palliatifs à domicile.
  • Planifier l’accompagnement du patient et de son entourage en tenant compte de la souffrance des soignants
Les objectifs pédagogiques

Première demi-journée : Construire le soulagement de la douleur aiguë et chronique en soins palliatifs à domicile

  1. Structurer le traitement d’une douleur chronique sévère
  2. Pratiquer la prescription de la morphine à bon escient
  3. Analyser les causes d’efficacité insuffisante d’un traitement antalgique
  4. Examiner les moyens thérapeutiques et psychologiques à mettre en œuvre en cas d’insuffisance d’efficacité d’un traitement antalgique

Deuxième demi-journée : Déterminer les moyens de la prise en charge des symptômes et signes d’inconfort autres que la douleur

  1. À partir de l’expérience des participants, hiérarchiser les symptômes présentés par un malade en fin de vie
  2. Décrire, à partir de quelques exemples, les principaux éléments d’une démarche palliative.
  3. Identifier les déterminants du confort physique et moral du patient.
  4. Examiner les limites d’un accompagnement à domicile

Troisième demi-journée : Expérimenter la coordination des différents intervenants afin d’apporter une réponse appropriée à l’évolution de la situation de soins palliatifs à domicile

  1. Inventorier les intervenants nécessaires à la prise en charge en soins palliatifs à domicile.
  2. Décomposer la circulation des informations entre les différentes structures de prise en charge médicale et sociale qui intervient autour du patient

Quatrième demi-journée : Planifier l’accompagnement du patient et de son entourage en tenant compte de la souffrance des soignants

  1. Analyser les éléments de la souffrance des soignants
  2. Identifier les éléments favorisant ou perturbants de la communication du médecin avec le patient en fin de vie et son entourage
  3. Reconnaître l’aspect bénéfique de l’expression et du partage de la souffrance pour les différents intervenants autour du mourant