FORMATION LE JEUNE ENFANT MALADE : LA PATHOLOGIE INFECTIEUSE DU QUOTIDIEN EN SOINS PRIMAIRES ENTRE 0 ET 6 ANS 2017-07-05T10:14:17+00:00

FORMATION LE JEUNE ENFANT MALADE : LA PATHOLOGIE INFECTIEUSE DU QUOTIDIEN EN SOINS PRIMAIRES ENTRE 0 ET 6 ANS

En quoi les médecins généralistes sont-ils concernés par le sujet ?

La gestion d’une pathologie aiguë demeure, en général, du ressort du médecin généraliste, médecin de premier recours.

Les situations aiguës pédiatriques recouvrent des pathologies très variées.

Les véritables urgences vitales et traumatologiques nécessitant un transfert vers le secteur de soins secondaires ne seront pas abordées dans ce programme et feront l’objet d’un programme spécifique.

Des situations potentiellement dangereuses (fièvre chez le nouveau-né, détresses respiratoire, neurologique,…) requièrent une intervention immédiate et doivent être identifiées.

Le plus souvent, ce sont cependant des pathologies banales (infections saisonnières…) qui demandent une réponse dans la journée.

Les objectifs généraux
  1. Élaborer une stratégie décisionnelle pour la prise en charge de l’enfant malade en tenant compte des aspects biomédicaux, psycho-relationnels et socio environnementaux
  2. Informer et éduquer les parents d’un enfant malade sur l’évolution naturelle des maladies courantes de l’enfance et les éléments cliniques pouvant indiquer la survenue d’une complication
Les objectifs opérationnels
  1. Identifier les représentations des maladies de l’enfant pour le médecin et pour les parents
  2. Identifier les critères décisionnels de la prise en charge en cas de signes de gravité
  3. Identifier les fièvres mal tolérées ou témoignant d’une infection potentiellement grave
  4. Expliquer aux parents la gestion des médicaments antipyrétiques et leurs posologies
  5. Expliquer les critères d’alerte imposant un nouvel examen clinique
  6. Décider d’une hospitalisation devant une crise convulsive fébrile du nourrisson à domicile
  7. Expliquer aux parents l’évolution naturelle des maladies infectieuses virales et les éléments cliniques qui peuvent indiquer la survenue d’une complication
  8. Utiliser à bon escient les antibiotiques dans les infections bactériennes
  9. Préparer les parents à la non-prescription d’antibiotiques dans les maladies virales
  10. Inventorier les gestes de prévention pour réduire l’incidence de la bronchiolite et faire reculer l’âge de la primo-infection
  11. Lister les critères de gravité imposant une hospitalisation lors d’une infection respiratoire basse de l’enfant
  12. Reconnaitre en vue du traitement les pathologies infectieuses ophtalmologiques courantes en médecine générale
  13. Proposer un traitement de la diarrhée aiguë et de la douleur abdominale associées ou non à de la fièvre et des vomissements