FORMATION JEUNE PARENT, JEUNE ENFANT : PARENTALITE ET DEVELOPPEMENT PSYCHO-AFFECTIF DE LA PETITE ENFANCE 2017-07-05T10:10:54+00:00

FORMATION JEUNE PARENT, JEUNE ENFANT : PARENTALITÉ ET DÉVELOPPEMENT PSYCHO-AFFECTIF DE LA PETITE ENFANCE

En quoi les médecins généralistes sont-ils concernés par le sujet ?

Le second recours en France « pédo-psychiatrique » reste difficile compte tenu du faible nombre de praticiens dans cette discipline et également de la difficulté qu’ont les parents à consulter. Le médecin généraliste peut construire son réseau de guidance infantile car la connaissance de ses partenaires est importante et instaura un climat de confiance avec les parents.

Pour le médecin, c’est un champ de compétences qu’il doit sans cesse perfectionner avec une grande qualité d’écoute des parents et une observation fine du bébé.

Les objectifs généraux
  1. Dépister précocement les anomalies du développement psycho-comportemental du nourrisson
  2. Evaluer la construction de l’attachement et les perturbations de la parentalité chez les jeunes parents
  3. Développer une qualité d’écoute aux parents et les soutenir en proposant un deuxième recours
Les objectifs opérationnels
  1. Décrire les signes précoces et les signes d’alertes d’un trouble du développement psycho-affectif du nourrisson et du jeune enfant
  2. Réaliser un test de dépistage précoce de l’autisme en consultation (CHAT)
  3. Définir la parentalité et ses déclinaisons (mono, bi, beau, pluriparentalité …)
  4. Repérer les facteurs de vulnérabilité des jeunes parents dans l’acquisition de leur parentalité
  5. Identifier les signes de dépression du post-partum (en particulier les distinguer du « baby blues ») afin de mieux la prendre en charge
  6. Rechercher un trouble de la relation parent-enfant devant des troubles fonctionnels ou somatiques chez le nourrisson (comportement inapproprié, infections à répétition, cassure de la courbe de poids, troubles de l’alimentation, retard de développement psychoaffectif, signes de maltraitance)
  7. Reconnaître les signes d’alarme évoquant le nourrisson secoué lors d’une consultation et donner un message d’intervention brève en vue de la prévention en commentant la page appropriée du carnet de santé
  8. Identifier les intervenants spécialisés et les services de guidance infantile travaillant sur le secteur et réaliser un carnet d’adresses afin de proposer sans tarder un deuxième recours aux parents