« DEPISTAGE DES TROUBLES MENTAUX DE L’ENFANT ET DE L’ADOLESCENT » FORMATION 2017-10-24T11:08:48+00:00

FORMATION « DEPISTAGE DES TROUBLES MENTAUX DE L’ENFANT ET DE L’ADOLESCENT »

En quoi les médecins généralistes sont-ils concernés par le sujet ?

Il reviendra donc au MG de réaliser un dépistage des pathologies mentales de l’enfant au même titre que d’autres affections organiques qu’il est chargé de dépister actuellement. En conséquence, il est nécessaire de lui fournir les outils d’un tel dépistage.

L’objectif général de formation

Réaliser un dépistage des troubles mentaux et cognitifs des enfants et des adolescents.

Les objectifs intermédiaires de formation
  1. Identifier les manifestations cliniques des troubles anxieux, de la dépression, des troubles d’hyperactivité-déficit de l’attention et des TOC
  2. Reconnaître, à la lecture des cas cliniques, ces différentes manifestations
  3. Analyser et distinguer les manifestations externalisées bruyantes des manifestations internalisées silencieuses
  4. Synthétiser la démarche et construire des questions pertinentes pour les différents troubles (fil rouge)
  5. Evaluer ces questions dans l’optique du dépistage des troubles psychiatriques étudiés en MG
Les objectifs pédagogiques
  1. Utiliser le DSM V
  2. Distinguer une anxiété de séparation normale d’un trouble angoisse de séparation pathologique
  3. Diagnostiquer un trouble anxiété généralisé et un trouble panique
  4. Décrire la sémiologie de l’hyperactivité et de trouble déficit de l‘attention
  5. Rappeler les éléments de surveillance d’un traitement par methylphénidate
  6. Identifier les signes spécifiques de la dépression de l’enfant et de l‘adolescent
  7. Répérer les antécédants suicidaires méconnus à l’aide d’un test validé : le TSTS/CAFARD
  8. Identifier la crise suicidaire et proposer une hospitalisation
  9. Distinguer un TOC d’un simple rituel développemental
  10. Mettre en évidence le caractére envahissant du trouble
  11. Violence dirigée contre soi ou contre les autres, comportements dangereux sur la route comportement sexuel à risque…
  12. Souligner la forte comorbidité avec d’autres troubles mentaux